Rien ne peut plus être comme avant !

4 07 2007

 Les Français n’ont pas voulu que la gauche disparaisse. Lors du second tour des élections législatives, ils ont été des millions à nous donner encore une chance. 

Ce sursaut ne peut toutefois en rien dissimuler l’ampleur de la tâche exigée de notre parti. Son potentiel est immense, ses adhérents plus nombreux que jamais et pourtant, l’immobilisme demeure la tentation dominante. Riche de multiples talents, de plusieurs générations de militants et d’élus, le Parti du mouvement ne doit pas devenir aujourd’hui une machine à broyer les énergies neuves, comme l’issue du dernier Conseil national, plus que décevant, peut le laisser craindre. 

Pour combattre les idées claires de la droite dure, le PS ne saurait se contenter d’idées floues, de vieilles recettes. Pour mener une opposition combative, l’emporter aux élections locales en 2008 et 2010 et gagner en 2012, notre Parti n’a d’autres choix que d’engager une transformation profonde, une rénovation exigeante et sincère. Disons le tout net : le processus proposé par la direction n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Il constitue la réplique pure et simple de la méthode déjà proposée en 2002. Comment dans ces conditions empêcher que 2012 ne connaisse les mêmes funestes résultats que 2007 ? 

C’est d’un changement beaucoup plus radical et beaucoup plus profond que nous avons besoin ! Et si cette exigence a été différée, elle finira pas s’imposer. La condition en est simple : que toutes celles et tous ceux qui en ont assez des querelles de personnes, des luttes de clans et des ambitions présidentielles se rassemblent, non pour fonder un énième courant ou une énième sensibilité, mais pour ouvrir un dialogue franc, approfondi, sans tabou ni a priori, sur les causes de nos défaites et sur les moyens d’y répondre ; que toutes celles et tous ceux qui veulent d’abord répondre à la crise des idées, rebâtir un projet, réinventer un parti et une gauche modernes, oublient leurs différends, tirent partie de leurs désaccords, inventent un nouvel espace politique … Venant d’horizons différents, assumant nos itinéraires, mais soucieux de leur confrontation créative, nous prenons nos responsabilités en décidant de travailler ensemble. A la différence de ceux qui s’expriment en fonction d’intérêts trop visibles ou d’ambitions trop prévisibles, nous annonçons aujourd’hui notre volonté d’entamer au service de la Gauche et du Parti socialiste, sans leader ni présupposés, un véritable travail de rénovation, sans lequel l’avenir du Parti socialiste serait déjà écrit. 

Nous invitons celles et ceux sui se reconnaissent dans cette démarche à un premier rendez-vous, le vendredi 20 juillet 2007 à Evry. Signataires : Patricia Adam, Patrick Bloche, Christophe Caresche, Guillaume Garot, Louis Gautier, Jean-Patrick Gille, Gaëtan Gorce, Christophe Masse, Arnaud Montebourg, Pierre-Alain Muet, Christian Paul, Gilbert Roger, Marisol Touraine, Manuel Valls, Philippe Vuilque. 

Des élus socialistes se lancent sans attendre dans la rénovation du parti PARIS, 4 juil 2007 (AFP) –

Des élus socialistes, dont plusieurs partisans de Ségolène Royal, ont décidé de se lancer sans attendre dans la rénovation du parti, estimant que le processus proposé par la direction « n’est pas à la hauteur de l’enjeu ».
« Le Parti du mouvement ne doit pas devenir aujourd’hui une machine à broyer les énergies neuves, comme l’issue du dernier Conseil national, plus que décevant, peut le laisser craindre », écrivent dans un communiqué plusieurs élus du parti, dont les députés Gaëtan Gorce, Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Christian Paul, Patrick Bloche, Patricia Adam, Christophe Caresche, le maire de Bondy Gilbert Roger…
« Pour combattre les idées claires de la droite dure, le PS ne saurait se contenter d’idées floues, de vieilles recettes », ajoutent-ils, refusant « la tentation dominante » de l’immobilisme et défendant « une transformation profonde » du parti.
Pour eux, « le processus proposé par la direction n’est pas à la hauteur de l’enjeu »: « réplique pure et simple de la méthode déjà proposée en 2002″, il risque d’amener aux « mêmes funestes résultats » en 2012 qu’en 2007.
« C’est d’un changement beaucoup plus radical et beaucoup plus profond que nous avons besoin », affirment-ils.
Pour ce faire, il faut que « tous ceux qui en ont assez des querelles de personnes, des luttes de clans et des ambitions présidentielles se rassemblent, non pour fonder un énième courant ou une énième sensibilité mais pour ouvrir un dialogue franc, approfondi, sans tabou ni a priori, sur les causes de nos défaites et sur les moyens d’y répondre ».
« Il faut changer de méthode pour changer le fond », a précisé à l’AFP Gaëtan Gorce, qui craint que le parti n’organise qu’un débat « personnalisé et instrumentalisé par les luttes de clans ». Et si la direction du parti ne lui « inspire pas confiance », il affirme qu’il ne s’agit en rien d’un procès de personne contre François Hollande, à qui il reproche d’être « la clef de voûte d’un système » qui n’a pas de capacité à « changer rapidement ».
Les signataires ont donc décidé d’entamer dès maintenant « un véritable travail de rénovation » et invitent à un premier débat le 20 juillet à Evry (Essonne).
 

15 jeunes élus socialistes appellent à la rénovation du PS 

PARIS (Reuters) – Quinze élus socialistes, pour la plupart quadragénaires et parlementaires, ont lancé dans une déclaration commune un appel à la rénovation du PS, menacé selon eux par l’immobilisme. 

Evoquant le potentiel « immense » du parti, ses adhérents « plus nombreux que jamais », les signataires du texte, dont le député-maire d’Evry Manuel Valls et le député de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg, ajoutent: « Pourtant, l’immobilisme demeure la tentation doninante ». « Le parti du mouvement ne doit pas devenir aujourd’hui une machine à broyer les énergies neuves, comme l’issue du dernier Conseil national, plus que décevant, peut le laisser craindre », ajoute ce groupe, qui dit rassembler des personnalités venant des différents courants du parti. 

« Pour mener une opposition combative, l’emporter aux élections locales en 2008 et 2010 et gagner en 2012, notre Parti n’a d’autres choix que d’engager une transformation profonde, une rénovation exigeante et sincère », déclarent les signataires. « Disons le tout net: le processus proposé par la direction n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Il constitue la réplique pure et simple de la méthode déjà proposée en 2002. Comment dans ces conditions empêcher que 2012 ne connaisse les mêmes funestes résultats que 2007? », s’interrogent-ils. 

Outre Manuel Valls et Arnaud Montebourg, ancien porte-parole de la candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal, le texte est notamment signé de Christophe Caresche, député de Paris, Gaëtan Gorce, député de la Nièvre, et Marisol Touraine, député d’Indre-et-Loire.  Les signataires appellent « ceux qui se reconnaissent dans cette démarche » à se retrouver le 20 juillet à Evry (Essonne) pour un séminaire de travail qui, dit-on dans l’entourage du groupe, portera un diagnostic sur les défaites électorales successives de la gauche et réfléchira sur une première série de thèmes, comme la sécurité et l’autorité. 


Actions

Informations



5 réponses à “Rien ne peut plus être comme avant !”

  1. 5 07 2007
    anne-marie guillonneau (00:10:54) :

    Ce texte, trouvé de retour du conseil fédéral, me paraît un premier pas à ma convenance. Je souhaite vivement que nous nous enracinions dans le réel d’aujourd’hui, que nos réflexions ne soient pas seulement franco-française à l’heure de la mondialisation.
    Amitiés,
    Anne-Marie Guillonneau

  2. 6 07 2007
    canet michel (09:53:47) :

    Je partage la nécessité de rénover et nos propositions et notre mode de fonctioinnement, pour autant je m’étonne que l’on confonde vitesse et précipitation. Adhérent de Nouvelle Voix dès sa création car la démarche me semblait intéressante, soutien dès le départ de la candidature de Ségolène (j’ai créé le premier Comité Désir d’avenir dans les Hauts-de-Seine en mars 2006), je m’étonne que l’on prenne des initiatives de réunions pour débattre de sujets essentiels comme le diagnoctic de nos défaites et de thèmes de fond le… 20 juillet! Une telle réunion, à cette date, ne peut que réunir un petit nombre de spécialistes, à l’opposé d’une démarche nécessaire de démocratie vraiment participative.

    Nous sortons de campagnes dures et les défaites avivent les réactions d’amertume des uns et des autres. Je pense que la rénovation demande que chacun puisse prendre du recul. Je ne suis pas de ceux qui font des critiques que je crois excessives contre F. Hollande: en 2001, et après il a permis au PS de se reconstruire. Pas assez? sans doute, mais lors des différents congrès je ne me souviens pas avoir entendu bon nombre de ceux qui aujourd’hui le critiquent s’élever contre les propositions de synthès. Quant au « Projet socilaiste » nous l’avons collectivement adopté.
    Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien changer mais je pense que dès lors que François a dit clairement qu’il passerait la main, je pense que a rénovation sera ce que nous en ferons.
    Le calendrier choisi me semble de bon sens compte tenu des élections municipales de l’an prochain. Cessons de donner le spectacle de nos divisions et travaillons collectivement jusque là sur le fond.

    Par ailleurs, j’avais apprécié un précédent texte de Gaëtan appellant à la rénovation en indiquant que l’appel « à la jeunesse » n’impliquait pas un jugement sur l’âge mais sur l’état d’esprit. Je m’inquiète aujourd’hui d’un certain discours sur le « place aux jeunes » qui me semble très réducteur. Dans la cinquantaine, est-on jeune ou vieux?

    Enfin Il y a quelques mois on nous a annoncé la fusion (?) ou rapprochement (?) de Nouvelle Voix et Témoin? Qu’en est-il? Si je conçois que les parlementaires prennent des initiatives, dès lors qu’il y a une organisation, ne faut-il pas réunir ceux qui en sont membres pour débattre de prises de position qui, d’une certaine façon, nous engagent? Y a-t-il de prévu une réunion de ces 2 structures? A La Rochelle? A la rentrée?

    En m’excusant d’avoir été long et envous remerciant de m’avoir lu (et dans l’espoir d’une réponse)
    Michel Canet
    Secrétaire fédéral chargé de sélections
    Fédération des Hauts-de-Seine

  3. 6 07 2007
    Luc Vesdun (14:04:51) :

    PETITION POUR COMMENCER LE TRAVAIL DE RENOVATION SANS ATTENDRE
    Nous, militants de base du parti socialiste, réclamons une consultation directe, soit un vote des adhérents en section, afin d’avancer le calendrier du prochain congrès de l’automne 2008 à l’automne 2007.
    La refondation ne s’accomplira pas du jour au lendemain et elle ne peut plus attendre une nouvelle année perdue.
    Seul un congrès peut obliger les uns et les autres à se positionner clairement dans cette perspective.
    Différer toujours le bilan de nos échecs successifs devient suicidaire. Il faut un sursaut. Puisqu’il n’est pas venu du Conseil National, il faut que ce sursaut arrive de la base, des militants.

    Selon le titre 6 des statuts du parti, il suffit que 15% des militants demandent cette consultation (p. ex. ici sur la date du congrès) pour qu’elle ait lieu :

    6.11 Consultation directe des adhérents

    Sur proposition du (de la) premier(e) secrétaire du Parti,
    du bureau national,
    de 35 fédérations,
    ou A LA DEMANDE D’AU MOINS 15% DES ADHERENTS…

    Redonnons la parole aux militants : contre le retour de l’immobilisme, exigeons la tenue d’un congrès anticipé à l’automne 2007.

    Signez la pétition (infra), et surtout faites-la signer & circuler autour de vous !
    Affichez le lien sur vos blogs, parlez-en au sein de vos réunions de section !

    Signez la pétition pour commencer la rénovation MAINTENANT ! >>> http://www.mesopinions.com/Renovation-du-PS—petition-pour-un-congres-anticipe-petition-petitions-2c973d79c206ad6767f33c71b7f40c58.html

  4. 10 07 2007
    FP NICOLAS (12:32:17) :

    Bonjour,

    Vous avez raison de continuer à pousser pour une rénovation et vous suis dans la démarche.

    Je serais donc à Evry pour la réunion si vous ne choississez pas une heure trop tôt vu que nombre de nouveaux militants travaillent !

    Nous avons déjà lancé localement une démarche similare sur le 13e arrondissement de Paris avec « Réinventer la gauche », notre blog: http://www.reinventerlagauche13e.net/

    Cordialement, FP NICOLAS

Laisser un commentaire




Ségolène Présidente |
Schivardi médias 2007 |
Ma voix aux enchères |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mouzoun
| contrer la droite
| mauritanie20